dataforethic-solutions-intelligentes-detecter-prevenir-violence-harcelement-favicon

Cyberintimidation chez les ados : quels effets ? quelles actions ?

L'utilisation croissante des outils de communication en ligne fait de la cyberintimidation un problème majeur des sociétés modernes. Selon l'UNICEF, les adolescents sont plus fortement touchés par la cyberintimidation que les adultes car ils ont un accès plus large aux technologies numériques et passent beaucoup plus de temps en ligne. En France, par exemple, les internautes âgés de 7 à 12 ans passent en moyenne 6 heures en ligne par semaine, et cela s’élève à une quinzaine d’heures chez les jeunes de 13 à 19 ans.
dataforethic-cyberintimidation-chez-les-ados-quels-effets-quelles-actions
De manière générale, la cyberintimidation est synonyme d’harcèlement, d’humiliation, d’embarras, de menace et/ou d’intimidation par le biais des technologies numériques. Elle comprend toutes sortes d’actes et de comportements agressifs qui se produisent sur les médias sociaux et les forums en ligne, par le biais des fils d’actualité, messageries instantanées et de mails, ainsi que dans les communautés de jeux en ligne. Contrairement à l’intimidation en face à face, qui se déroule dans un environnement physique restreint, la cyberintimidation ne connait pas de frontière physique, ni même temporelle, ce qui accroit le sentiment d’impuissance des victimes qui peuvent se demander Pourquoi tant de violence en ligne ?
Comment et pourquoi signaler la cyberintimidation ?
Les effets de la cyberintimidation sur les adolescents sont nombreux et divers. Cela peut aller des difficultés en milieu scolaire (difficultés de concentration, chute des résultats, baisse de la fréquentation des établissements) au stress, l’anxiété et la dépression en passant par la perte de l’estime de soi. Dans le pire des cas, la cyberintimidation peut même conduire les victimes au suicide. C’est pourquoi il est indispensable de signaler les cas de cyberintimidation.
Si tu penses être victime d’intimidation, envisages de prendre les mesures suivantes :
  1. Garde des preuves de ces violences numériques
  1. Confie-toi à une personne de confiance, comme tes parents, un enseignant ou un ami proche.
  1. Signale l’abus via les plateformes de médias sociaux. Les entreprises de médias sociaux sont tenues d’assurer la sécurité de leurs utilisateurs. Lis attentivement les directives de la communauté pour savoir comment signaler des contenus inappropriés sur Twitter, Facebook, Instagram et TikTok.
  1. Si tu es en danger immédiat, contacte immédiatement la police ou les services d’urgence nationaux ou locaux de ton pays.  
Que faire pour prévenir la cyberintimidation
La cyberintimidation porte atteinte à la réputation de toutes les personnes concernées – non seulement la personne intimidée, mais aussi toutes celles qui participent à l’acte d’intimidation. La prévention de la cyberintimidation est une très grande responsabilité qui nécessite la collaboration de nombreuses personnes. Les parents jouent le rôle le plus important dans la protection des enfants contre les cyberviolences et les abus en ligne.
Les mesures préventives les plus courantes à disposition des parents pour protéger leurs enfants d’éventuels actes de cyberintimidations sont les suivantes :
  • Accepter la cyber-vie de son enfant.
  • Fixer des règles pour la présence et l’interaction en ligne de son enfant.
  • Sensibiliser son enfant aux risques liés à l’utilisation des média-sociaux, aux cyberviolences, et à les encourager à adopter un comportement responsable et respectueux en ligne
  • Surveiller les activités en ligne de son enfant à l’aide de logiciels spécialisés.
Partager:
Articles associés
dataforethic-consequences-cyberharcelement

Les conséquences du cyberharcèlement 

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ont fait émerger de nouvelles formes de violence. Si ces dernières touchent tout le monde, les jeunes et les adolescents sont les plus