dataforethic-solutions-intelligentes-detecter-prevenir-violence-harcelement-favicon

Le côté obscur des réseaux sociaux : comment y faire face ?

Outil précieux de maintien du lien social, les réseaux sociaux possèdent un côté obscur dangereux pour notre santé mentale. Lisez cet article pour connaitre les 8 aspects les plus négatifs et savoir comment y faire face.
dataforethic-le-cote-obscur-des-reseaux-sociaux-comment-y-faire-face
Durant la pandémie de Covid-19, les réseaux sociaux ont joué un rôle crucial dans le maintien du lien social. Selon une étude CSA pour LinkedIn France, 55% des Français auraient eu du mal à vivre le confinement sans les consulter. Leur utilisation avait pour but premier de garder le contact avec leurs proches et de se divertir.
Cet engouement pour les réseaux sociaux en temps de pandémie ne doit pas faire oublier les nombreux problèmes qu’ils peuvent engendrer. En effet, plus de 210 millions de personnes souffrent d’une dépendance aux réseaux sociaux ; 45 % des gens les consultent durant la nuit ; 50 % les utilisent en conduisant ; 34 % des jeunes adultes déclarent avoir peur de manquer quelque chose lorsqu’ils n’y sont pas connectés ; et 43 % des adolescents se sentent déprimés si personne n’aime leurs publications.
Les 7 aspects les plus négatifs des réseaux sociaux
Un usage abusif des réseaux sociaux peut entraîner des conséquences néfastes sur notre santé mentale. Sans vouloir être alarmiste, nous vous dévoilons les 8 aspects les plus dangereux d’une présence excessive sur les réseaux :
  1. Dépendance – La dépendance aux réseaux sociaux se caractérise par une envie incontrôlable de se connecter à ces plateformes au détriment d’autres aspects essentiels de la vie.
  1. Isolement – L’utilisation ininterrompue des réseaux sociaux accroît le sentiment de solitude et entraîne un manque de motivation pour s’engager dans des interactions sociales réelles.
  1. FOMO (fear of missing out) – Traduit la peur de rater quelque chose. Ce phénomène ne date pas des réseaux, mais ils y contribuent et l’amplifient : savoir en temps réel ce que font ses amis sans pouvoir être à plusieurs endroits en même temps peut être une véritable source d’angoisse.
  1. Diminution de l’estime de soi – La tendance des réseaux sociaux est d’afficher une image contrôlée de soi et de sa vie, frisant la perfection, ce qui conduit à des comparaisons malsaines, souvent quantifiées par les nombres de « j’aime » ou de partages et pouvant conduire à des états d’anxiété et de dépression plus ou moins sévères.
  1. Egocentrisme – Le partage constant de ses pensées et de ses émotions les plus intimes sur les réseaux sociaux peut entraîner un égocentrisme malsain et favoriser le développement de personnalités narcissiques.
  1. Contacts indésirables – Désigne toute communication sur les réseaux sociaux dont les propos vous mettent mal à l’aise ou vous font vous sentir en danger et inclut de ce fait tous types de cyberviolences.
  1. Privation de sommeil – L’hyper-connexion aux réseaux sociaux et l’exposition tardive à la lumière bleue émise par les écrans altèrent la qualité du sommeil, conduisant sur le long terme à une diminution des capacités créatives et de concentration.
Comment faire face aux dangers des réseaux ?
Pour que les réseaux sociaux restent un moyen sûr et sain de communication en ligne, il est indispensable d’éliminer tous les risques liés à leur utilisation. Voici quelques recommandations à prendre en considération :
  • Veillez sur les problèmes de confidentialité et de cybersécurité. – Protégez votre identité et évitez les conflits d’intérêts avec les autres utilisateurs. Évitez de partager des informations personnelles avec des inconnus.
  • Fixez-vous des limites. – Utilisez les réseaux sociaux de manière proactive. Communiquez de manière significative et authentique et suivez votre activité sur les réseaux sociaux.
  • Ignorez tous les contacts suspects sur les réseaux sociaux. – Faites la différence entre amis « réels » et « virtuels ». Soyez sélectif quant aux personnes que vous ajoutez à votre liste de contacts.
Partager:
Articles associés
dataforethic-consequences-cyberharcelement

Les conséquences du cyberharcèlement 

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ont fait émerger de nouvelles formes de violence. Si ces dernières touchent tout le monde, les jeunes et les adolescents sont les plus